GR75, le tour (des portes) de Paris

Nouveau défi : le GR75 !

Le GR75 aka le tour de Paris à pied aka le tour des portes de Paris aka le tour des équipements sportifs de Paris. Que de noms pour un si petit GR. Car oui, le GR75, c’est 50km. 50 kilomètres 100% urbains et parisiens qui longent gloablement le périph’.

50km des enfers.

GR75.1 : nord, est, presque sud

32

kilomètres

7,5

heures avec pauses

32

portes

On était assez motivés avec les potes du coup on a pas mal réfléchis au meilleur départ. On voulait faire les 50 kilomètres en une journée, en avril, alors qu’il y avait encore un couvre-feu en raison de la crise sanitaire. Ambitieux et assez irréaliste… !

Un pote a chopé le TopoGuides sur le GR75 pour nous aider dans le découpage et le tracé. En plus du couvre-feu, on avait un deuxième impératif à prendre en compte : être dans l’est à midi, pour retrouver d’autres potes. Du coup on s’est dit qu’il valait mieux commencer par le coin le moins attractif et plus bétonné, le nord, et terminer la journée dans l’ouest, plus vert. A midi on serait vers Vincennes, parfait !

Matinée motivés

Réveil (qui pique) à 5h30 et rendez-vous porte de Montmartre pour une matinée assez sympa pendant laquelle nous traversons essentiellement des parcs.

J’ai découvert plusieurs endroits comme la « forêt linéaire » dont le nom est clairement discutable !

Un peu avant 9h30, nous décidons de faire un détour pour visiter ce qu’on appelle La campagne à Paris, un quartier dans le 20e arrondissement. Non pas que nous commençons a en avoir marre des équipements sportifs de Paris, mais un peu quand même… Si bien que nous continuons notre détour jusqu’à la petite ceinture où le GR75 ne passe pas.

Et puis le drame. Nous faisons l’erreur à ne pas faire : nous nous arrêtons au parc de Bercy pour déjeuner… avec des bières.

J’ai perdu toute once de motivation à partir de ce moment là. Déjà, le trajet ne me passionnait pas beaucoup, mais après avoir passé du temps au parc, je n’avais pas envie de repartir. Les potes m’ont motivée tant bien que mal et nous avons continué jusqu’à la porte de Châtillon, en faisant toujours quelques détours pour améliorer le parcours.

17h30, après être passés par la cité internationale universitaire de Paris alors que le parcours la longeait (incompréhensible), nous avions mal aux pieds à force de marcher sur du bitume et plus du tout envie de continuer. Nous nous sommes arrêtés après 32km de randonnée qui ne nous a pas passionnée sauf lorsque nous l’avons pimpé. Nous avons tout de même découvert quelques beaux endroits et avons la fervente intention de terminer ce GR75 un autre jour, hors période de couvre-feu !

GR75.2 : histoire à suivre…

Le GR75 sur Google Maps ? Chilowé l’a fait !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s