Quoi ? Comment ça on fait pas les playoffs ?!

Il y a 5 ans, lors de mon premier séjour au Canada, je me suis enthousiasmée pendant un mois sur le hockey sur glace.

Je me souviens vaguement avoir regardé des matchs dans des bars à Chicoutimi et à Montréal (bars que je n’ai jamais retrouvé) et tenté de me procurer une place au Centre Bell. Plus tard j’ai compris pourquoi cela avait été difficile : c’était un match Canadien vs. Boston en fin de saison, autant dire parmi les matchs les plus prisés de l’année !

En 2015 lorsque j’ai remis les pieds sur le sol canadien, il était hors de question que je passe à côté de ça. Coup de chance, j’ai rencontré des personnes également intéressées par ce sport. Des canadiens quoi. Oui, parce qu’en fait, j’ai le sentiment que TOUT LE MONDE au Québec suit le hockey de près ou de loin. Car même si on n’est pas un grand adepte, la saison est présente dans les rues de Montréal, de son début à sa fin. Exemple simple : chaque jour de match du CH, les bus et les commerces affichent un commentaire ou un message de soutien. Le hockey est comme ancré dans le paysage quotidien des québécois. Pour mon plus grand bonheur !

Eh oui, j’adore ce sport. En France, j’avais tenté de suivre les saisons. En 2011 je me suis accrochée, en 2012 j’ai fait quelques efforts, en 2013, veiller jusqu’à 3h du matin pour du hockey ne me faisait plus du tout rêver. Le plus difficile était surtout ne n’avoir aucun ami « dans le délire ». C’est je pense, la principale raison pour laquelle j’ai décroché.

DIY_CH.jpg

Ah ce début de saison… Magnifique ! Extraordinaire ! 9 matchs gagnés de suite, un P.K. Subban en forme, un Price parfait comme toujours. Et cette fin… atroce ! J’ai quand même suivi jusqu’au bout, ravalant ma profonde tristesse pour cette saison 2015-2016 bien dégueu.

Quitte à être sur place, à voir les matchs à une heure décente, n’importe où (en cours par exemple), à pouvoir en parler avec des amis… il fallait faire les choses jusqu’au bout, et bien. En grand. Grand avec un Grand G. Parce qu’on est en Amérique bordel, « Go big or go home » !

Du coup j’ai allié mon intérêt pour le DIY et mon envie de faire THE bracket de ma vie, pour que cette saison de marde reste gravée à jamais dans ma mémoire.

[Vidéo] La création et le résultat de notre « oeuvre » dont je suis très fière héhé :

« Aller Montréal, aller Montréal, on va gagner, on va gagner, on va gagnnnneeeeerrr ! »
Enfin… L’année prochaine sûrement.

Photos : cc Kristina Servant.

Et #GoHabsGo hein !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s