Macron au 2e tour : l’Europe soulagée ?

« On a gagné ! On a gagné ! » : les centaines de militants d’En marche ! étaient euphoriques à l’annonce de la qualification d’Emmanuel Macron au second tour hier soir au Parc des expositions de la porte de Versailles à Paris. – Par Mathieu Catafard

19h j’arrive sur les lieux. On m’annonce qu’il m’est impossible de rentrer par la section presse sans carte de presse. Les centaines de journalistes se font questionner, fouiller et doivent fournir plusieurs preuves d’identité. Je ne suis pas le seul à se faire refuser l’accès.

J’en vois un qui passe devant les autres et qui crie : « Associated Press ! ». C’est bon, lui rentre sans problème et sans questions. Bon j’aurais pu faire la même chose en gueulant « Le OFF ! » mais le résultat n’aurait peut-être pas été le même…

J’opte donc pour l’entrée publique qui au final, me laissait autant de possibilités de faire mon travail. La soirée se déroule donc sous très haute sécurité. Je dois passer à travers pas moins de quatre points de sécurité. On me demande même de vérifier ma cheville entorsée ! Le personnel de sécurité reste toutefois sympa et on me souhaite bon rétablissement à chaque check-point.

IMG_0691

À l’intérieur, on offre des drapeaux français, des tee-shirts et des badges pro-Macron. Des médias d’un peu partout sur la planète sont présents à la soirée, les militants sont tout sourire, le scénario semble déjà écrit, Macron l’emportera.

La salle se remplit peu à peu, les nombreux drapeaux européens se mélangent au bleu blanc rouge.

Il est 20h, on annonce Macron et Le Pen pour le second tour, la foule est en liesse. Les jeunes forment la majeure partie des gens présents pour l’événement, mais il y aussi des hommes d’affaires, des familles et plusieurs étrangers (Allemands, Néerlandais, Américains) venus supporter le candidat pro-européen.

Pour Antonin, étudiant en droit et Vincent, étudiant en marketing, cette victoire signifie l’espoir d’un renouveau politique : « C’est une transformation dans le paysage français actuel. Macron a fondé un mouvement d’espoir et de changement », lance Vincent. « Notre vote est pour l’Europe et pour un changement politique, on en a marre des vieux partis qui dirigent le pays depuis toujours », ajoute-il.

Fillon appelle à voter pour Emmanuel Macron à l’écran lors de son discours, les militants applaudissent. « Heureusement qu’il dit ça, mais d’un autre côté, il a attaqué Macron durant toute la campagne et jamais Le Pen. Il a fait une campagne très à droite et c’est à cause de gens comme lui que la France d’aujourd’hui vote à l’extrême droite. C’est en partie de sa faute si Marine Le Pen est aussi populaire. », souligne Antonin.

Maria, s’occupe de l’entretien ménager dans la salle, elle n’a pas trop le temps de suivre la soirée électorale. « Alors êtes-vous heureuse du résultat ? », lui demandé-je. « Ah vous ne savez pas à quel point je suis soulagée ! Je pense à ma petite fille de 9 ans, je ne veux pas qu’elle grandisse dans une France sous Le Pen », me répond-t-elle.

À l’attente du discours, on nous sert de la musique « boum boum » pendant une bonne heure, ce qui me rend un peu dingue et impatient. Macron se fait attendre.

« Qu’est-ce que tu penses de la défaite des Canadiens de Montréal ? Je suis un grand fan de hockey ! » me relance Vincent. Ah je suis sauvé, je vais pouvoir parler hockey avec un parisien !

IMG_0666

Vers 22h30, Macron apparaît, accompagné de sa femme Brigitte.

« En une année, nous avons changé le visage de la vie politique française », souligne le candidat. « Je sais vos attentes. Je souhaite dans quinze jours devenir votre Président. Le Président de tout le peuple de France. Le Président des patriotes face à la menace des nationalistes » continue-t-il.

Son discours est prudent et sans couleur, l’humoriste Nicolas Bedos l’a même qualifié « d’inouïe faiblesse »

Macron se voit-il déjà à l’Élysée ? Il est largement donné gagnant au second tour : 62% des voix contre 38% pour Le Pen selon un sondage réalisé hier par l’institut Ipsos Sopra Steria.

« C’est ce soir, une joie grave et lucide qui m’habite. En votre nom, je porterai pour le deuxième tour de cette élection, l’exigence de l’optimisme et la voix de l’espoir que nous voulons pour notre pays et pour l’Europe », a-t-il déclaré dans son discours.

Cette victoire partielle d’Emmanuel Macron au final, c’est aussi une victoire partielle pour l’Union Européenne face aux partis eurosceptiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s